Comment prévenir les moisissures dans votre logement

Moisissure, champignons,  développement fongique… Quel que soit le nom qu’on lui donne, nous sommes tous sûrs d’une chose : nous n’en voulons pas dans nos maisons.
Malheureusement, ce n’est pas toujours évident de contrôler la propagation des spores.
Ces spores, lorsqu’ils sont libérés dans l’air, peuvent causer une multitude de problèmes de santé pour ceux qui sont à leur contact.
Les spores formant les moisissures peuvent aggraver les troubles existants comme l’asthme ou bien entraîner de nouveaux problèmes de respiration, de toux, d’éternuements, etc.

Cela dit… que pouvez-vous faire ?

Voici cinq étapes faciles que vous pouvez suivre pour empêcher les moisissures de se développer dans votre intérieur

 

Étape 1 : faire le point sur la situation

Avant de prendre des mesures pour empêcher le développement de moisissures dans votre maison, vous devez d’abord vérifier si elles sont déjà présentes. Heureusement, les signes de développement des moisissures sont assez évidents.
Vous devez faire le tour de votre habitation, de haut en bas, en recherchant les éléments suivants :

  • Quelque chose a une odeur bizarre. Les moisissures ne sentent pas très bon. En fait, elles ont une odeur particulièrement distincte. C’est une combinaison de moisi, d’humidité et de vétusté. Parfois, l’odeur la trahit avant même que vous ne remarquiez des indices visuels.
  • Vous pouvez voir la moisissure. Ce point est assez évident, nous le savons, mais il est quand même important de le noter. Si vous pouvez voir des moisissures dans l’un des nombreux coins de votre maison, c’est un signe certain qu’il y en a d’autres qui se cachent. Les endroits où l’on trouve le plus souvent des moisissures visibles sont sous les éviers, derrière le réfrigérateur, dans les conduits, autour des fenêtres et partout où se trouvent des conduites de plomberie (radiateurs, etc.).
  • Votre facture d’eau a augmenté. Les fuites de plomberie sont l’une des principales causes de développement de moisissures à domicile. Si votre facture d’eau a augmenté sans raison apparente, cela peut être dû à une fuite cachée. Les fuites cachées, sans surprise, entraînent souvent des moisissures.

Étape 2 : Asséchez toutes les zones humides

Les moisissures se développent lorsque l’eau peut s’accumuler et se déposer.
Nous avons déjà mentionné l’importance de repérer les fuites cachées, mais qu’en est-il des autres types d’humidité ?
Voici quelques bonnes règles à suivre pour garder votre maison sèche et sans moisissure :

  • Déterminez immédiatement la source de toute eau stagnante. Cette situation est plus susceptible de se produire dans votre sous-sol ou votre garage. L’eau stagnante peut être causée par quelque chose d’aussi simple qu’un déversement oublié. Quelle que soit la cause, essuyez-la dès que vous la voyez et assurez-vous qu’il n’y a pas de cause sous-jacente.
  • Essuyez les parois de la douche après l’avoir utilisée. Il s’agit d’une habitude que vous devrez faire accepter à votre famille. Cela dit, c’est un effort simple que vous pouvez faire pour réduire les risques de développement de moisissures.
  • Ne suspendez pas les vêtements pour les faire sécher à l’intérieur. De même, ne laissez pas de vêtements humides dans la machine à laver. Vous voulez éviter autant que possible toute humidité inutile dans votre maison.

Étape 3 : Ajoutez des ventilateurs, des déshumidificateurs, des purificateurs d’air et des climatiseurs pour ventiler les zones à problèmes.

Lorsque nous parlons de  » zones à problèmes « , nous entendons les pièces de votre maison qui sont plus susceptibles que d’autres de développer des moisissures.
Il s’agit le plus souvent de pièces où l’humidité est excessive, comme les salles de bains, les buanderies et les salles de rangement.
La meilleure façon de lutter contre l’humidité, bien sûr, est d’assurer une bonne ventilation.
Une ventilation et une circulation d’air adéquates dans une maison permettent d’assécher l’humidité avant qu’elle ne devienne un problème.
Vous pouvez ajouter des ventilateurs et des déshumidificateurs pour un soulagement immédiat.
L’utilisation d’un purificateur d’air à filtre HEPA vous permettra de capter les minuscules particules en suspension. Un purificateur avec filtre charbon vous permettra de lutter contre les mauvaises odeurs.
Pour lutter contre le développement des moisissures à long terme, vous pouvez également envisager d’augmenter la capacité des unités de ventilation et de climatisation de votre maison.

Étape 4 : Surveillez les gouttières

Les gouttières sont souvent à l’origine du développement de moisissures, car elles sont susceptibles de se boucher et de traiter constamment de l’eau.
Si les gouttières de votre maison sont de taille inadéquate ou fréquemment bouchées, elles sont encore plus susceptibles de favoriser l’apparition de moisissures.
Veillez à nettoyer vos gouttières à intervalles réguliers.
Si vous n’avez pas le temps de le faire vous-même, il n’y a aucun mal à faire appel à un professionnel qui viendra s’en occuper pour vous !

 

Étape 5 : Utilisez des produits résistant aux moisissures

Si vous voulez aller plus loin, vous pouvez également investir dans différents produits résistant aux moisissures pour aider à protéger votre maison. Il existe des peintures résistantes aux moisissures, par exemple.
Il existe également de nombreux produits de nettoyage des moisissures sur le marché.
Vous devrez peut-être faire quelques recherches pour trouver les produits qui répondent à vos besoins particuliers, mais ils existent bel et bien.

 

Empêcher les moisissures de se développer

Il est important d’empêcher les moisissures de se développer dans votre maison, surtout lorsque le temps commence à se réchauffer.
Ce n’est pas la seule chose sur laquelle vous devez vous concentrer lorsque vous rafraîchissez votre logement.
Pensez à aérer fréquemment vos différentes pièces, agissez le plus en amont possible de l’apparition d’éventuels problèmes.